CClin et Arlin du Sud-Est

Coordination de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins

 

Définition des infections nosocomiales

Pendant très longtemps, on a classé les pathologies infectieuses selon deux types : infection communautaire et infection nosocomiale. Cependant, l’origine communautaire d’une infection se déterminant par défaut vis-à-vis de la notion d’hospitalisation, certaines infections pouvaient être considérées à tort communautaires par défaut d’information. D’autre part, la multiplication des parcours de soins et des intervenants dans la dispensation des soins, comme la diversification des structures et des systèmes de soins ainsi que le principe de continuum dans la dispensation des soins ont amené à reconsidérer les classifications.
Le concept élargi des infections associées aux soins (IAS) s'intéresse désormais aux épisodes infectieux indépendamment du lieu de soins : établissement de santé, soins ambulatoires, EHPAD, domicile, cabinet libéral …
On réservera le terme d'infection nosocomiale (IN) aux infections associées aux soins (IAS) contractée dans un établissement de santé.
Elles peuvent toucher les patients, la famille, les visiteurs, mais aussi le personnel soignant et les autres professionnels de santé de l'établissement.

La définition des IAS la plus communément admise est la suivante : 

Une infection est dite associée aux soins si elle survient au cours ou au décours d’une prise en charge (diagnostique, thérapeutique, palliative, préventive ou éducative) d’un patient, et si elle n’était ni présente, ni en incubation au début de la prise en charge.
CTINILS mai 2007. Définition des infections associées aux soins. Ministère de la santé, 11 pages.

Lorsque que l’état infectieux au début de la prise en charge n’est pas connu précisément, un délai d’au moins 48 heures ou un délai supérieur à la période d’incubation est couramment accepté pour définir une IAS. Toutefois, il est recommandé d’apprécier dans chaque cas la plausibilité de l’association entre la prise en charge et l’infection.

Pour les infections du site opératoire, on considère habituellement comme associées aux soins les infections survenant dans les 30 jours suivant l’intervention ou, s’il y a mise en place d’un implant, d'une prothèse ou d’un matériel prothétique dans l’année qui suit l’intervention. Toutefois, et quel que soit le délai de survenue, il est recommandé d’apprécier dans chaque cas la plausibilité de l’association entre l’intervention et l’infection, notamment en prenant en compte le type de germe en cause.

N’entrent pas dans la définition des IAS les colonisations asymptomatiques (urinaires, de cathéter, cutané, d’escarres ou d’ulcère non inflammatoire, bronchique), les infections présentes ou en incubation lors du contact avec le système de santé, les infections materno-foetales, sauf dans certains cas (infection à germes hospitaliers, ou consécutive à une colonisation maternelle non traitée, ou les entérocolites ulcéro-nécrosantes du nouveau-né de forme épidémique).

Des définitions spécifiques de chaque site d'infection figurent dans diverses publications de référence comme :
- HCSP, SFHH. Surveiller et prévenir les infections associées aus soins. 2010, 175 pages.
- CTINILS. Définition des infections associées aux soins. 2007, 11 pages.
- RAISIN. Guide de l'enquêteur de l'Enquête Nationale de prévalence 2006. InVS, 2006, 67 pages.
- Garner JS, Jarvis WR, Emori TG et al. CDC definitions for nosocomial infections, 1988. Am J Infect Control 1988, 16:128-140.
- Horan TC, Gaynes RP, Martone WJ et al. CDC definitions of nosocomial surgical site infections, 1992: a modification of CDC definitions of surgical wound infections. Infect Control Hosp Epidemiol 1992, 13: 606-608.
- Mc Geer A, Campbell B, Emori TG et al. Definitions of infection for surveillance in long term care facilities. Am J Infect Control 1991, 19: 1-7.
- Smith PD, Rusnak PG. Infection prevention and control in the long-term-care facility. AJIC 1997, 25: 488-512.

 


Date de mise à jour : 26/02/13